Des falaisistes à la montagne

Quand les falaisistes se prennent pour des montagnards, il faut s’attendre à tout. Heureusement notre équipe comporte deux initiés à la montagne (Marcos et moi) qui pourront assurer aux cotés des deux falaisistes (Enzo et Pollux). L’idée avait germé dans le cerveau d’Enzo après que Guillaume Lebret lui ait vanté les qualités des voies sur l’aiguille du midi et plus particulièrement de la « Contamine ».
Première complication, il est 23h, le seul créneau météo correct à venir c’est demain et nos seules infos sont le nom et la localisation globale de la voie. Le MacDo de Chamonix référence en topos après 23h nous permet d’aller sur camp2camp pour apprendre une description de la voie. Seul ennui l’approche n’est pas décrite…

Los gitanos!

Los gitanos!

Après une courte nuit, faite d’un bivouac sommaire à la pierre d’Ortaz, nous voilà sur le pied de guerre mais que faire. Attendre que le bureau des guides ouvre ou encore Cham3S? Vu l’heure de la dernière benne, ça risque de compromettre l’aventure.

L'approche : rando.

L’approche : rando.

Nous voilà donc partis dans le but de suivre tout gaillard à l’allure un peu grimpeur pour trouver l’approche de notre voie. Ça c’est de l’organisation millimétrée!
Mince, personne n’a de baudrier ou de T-shirt Prana dans cette foule de japonais… Après avoir un peu tourné sur les passerelles, nous apercevons une petite pancarte qui indique la passerelle Rebufat.
Nous voilà 5min plus tard face au relai des rappels.

Le rappel simultané.

Le rappel simultané.

Au pied de la paroi, le paysage est incroyable! On trouve enfin des grimpeurs, qui nous indiquent notre voie.

Un panorama unique!

Un panorama unique!

Ouf, c’est parti. Le rocher est parfait, les fissures coincent bien. Que du plaisir!

Un 6b sur deux railles parfaits.

Un 6b sur deux railles parfaits.

Nos deux cordées s’élèvent au dessus du glacier. Le pilier est très esthétique.

Quel rocher!.

Quel rocher!.

 

Nous voilà au sommet d’un joli contrefort de l’aiguille du midi. S’il ne fallait pas débourser 50€ de téléphérique, on irait tous les jours.

Summit!

Summit!

Et c’est le retour à Cham pour la finale de la coupe du monde.

Ramon Julian en finale.

Ramon Julian en finale.

Pour le show pyrotechnique… hum.

Le show pyrotechnique... étrange.

Le show pyrotechnique… étrange.

Et la soirée lourdement renforcée par les aspirants-guides qui fêtent leur Aspi. Félicitation Robin!

L'after finale.

L’after finale.

Pollux aime la soirée.