Le miroir d’Argentine

On a profité d’un petit weekend balade dans le Valais suisse pour aller grimper une classique dans le canton du Vaudois voisin. La voie n’est autre que la directe du miroir d’Argentine. Joli nom pour une très belle voie.

Pour le topo c’est par là : http://bonoway.org/fr/voie/la-directe

Départ tôt car ce n’est pas un petit morceau de cailloux : 12 longueurs pour 400m d’escalade il ne faudra pas trop trainer.
Passer une traversée de rivière qui me laissera des chaussette humides en souvenir, l’approche s’avale en 1h d’un chemin raide.

L’attaque de la voie est facile à trouver dans une cheminé qui raye la face et dont les trois premières longueurs remontent l’intégralité. On y retrouve une escalade typique tout en coincement où le sac à dos est bien génant.

Quatre longueurs plus tard on sort dans la dalle, le miroir à proprement parler.

C’est vraiment le régal ! La voie suit un dédale de jolies fissures idéales pour la pose de coinceurs et très intéressantes à grimper. Je n’avais jamais vue d’aussi belles fissures en calcaire. La dalle lisse qui les entoures rendent la grimpe en verrous obligatoire.

La voie sort par un petit ressaut très esthétique qui donne une perspective incroyable sur le miroir.

Une fois le miroir grimpé, il faut traverser la courte arrête qui le surplombe. Très esthétique.

La descente par derrière est longue mais elle se fait dans des alpages magnifiques.

Petite galerie :