Les temps modernes

2013 c’est l’année de la loose! Et surtout d’un point de vue météorologique. Face à un rocher constamment mouillé, il ne reste qu’une solution pour sortir nos carcasses rouillées. Le dry.

Cette étrange activité au nom paradoxal puisque pratiqué principalement quand il pleut (au moins par les gens sensés ;-)), consiste à taper dans le rocher avec des piolets.

Enzo dans "L'Usine" D11

Enzo dans « L’Usine » D11

Ça n’a pas de sens.

Julien dans un D8.

Julien dans un D8.

Et si ça n’était pas déjà assez ridicule il faut viser des trous de perceuses judicieusement placés, qui ne vous inquiétez pas sont indiqués par traits de peinture plus ou moins fluos. Par contre, interdiction d’utiliser toute prise naturelle. Évidemment ça fait beaucoup de règles à retenir pour des sportifs.

La magnésie des stroumpfs.

La magnésie des stroumpfs.

J’allais oublier de parler du cadre. Une grande grotte au dessus d’usines désaffectées… on est pas à la plage ici! C’est là qu’on peut apprécier plaquer les chaussures de montagnes dans un dévers très très marqué. Ça va nous faire de belles tablettes.

Même quand il pleut!

Même quand il pleut!

Un inconnu dans un D6.

Un inconnu dans un D6.

Ah! sinon, j’ai fait aussi un peu d’escalade à mains nues, avec la découverte d’une belle falaise du Vercors : Romeyer.

Le seul rayon de soleil du printemps à Romeyer.

Le seul rayon de soleil du printemps à Romeyer.

Un petit tour à l’indémodable Gordolasque où j’ai eu l’énergie pour refaire « Green Mile » mon 7c bloc! Ça va je ne deviens pas trop mauvais.