Facebouc

De retour à Ailefroide. Encore. Ca va bientôt faire 10 ans depuis la première fois. Je ne me vois pas arrêter de revenir ici. Quoi que…
Le sympathique camping d’Ailefroide, se retour maintenant enfermé par des barrières. Cette lutte contre les tricheurs risque de tuer la moindre notion de liberté. A cela, rajoutez le parcmètre au prés de Mme Carle et nous voilà quasiment au super-marché!
Mais peu importe, nous ne sommes pas là pour stationner ou même dormir.

Il y a pire comme cadre.

Il y a pire comme cadre.

C’est en compagnie de deux Grenoblois que je suis et autant dire qu’il ne sont pas là pour ramasser les framboises. Nico s’envoie des blocs durs mais pas celui là. Les prises sont à ses dires « trop petites », ce qui amène à se demander si rien n’a cassé.

Nico dans un 8A.

Nico dans un 8A.

Romain était venu dans la même optique que moi : dérouiller les voies dures de Facebouc. Cette barre très déversante juste à coté de la Poire (pour ceux qui font des grandes voies), offre un granit magnifique et relativement prisu.

Face de bouc.

Face de bouc.

Romain se tord dans un beau 7c+.

Romain fight dans un 7c+.

Romain fight dans un 7c+.

Nathan, local depuis quelques semaines s’est mis le projet dans « La Proue », un 8a+ grandiose.

Nathan dans la Proue 8a+.

Nathan dans la Proue 8a+.

Nathan dans la Proue 8a+.

Nathan dans la Proue 8a+.

C’est le moment de passer aux choses sérieuses. Le secteur porte le nom d’une voie, une king line. Une trentaine de mètres de mouvements plus ou moins infernaux en plein milieu de ce dévers parfait pour une cotation à 8c. Nico qui l’avait plié en deux essais nous souffle toutes les méthodes.

Romain dans le premier crux.

Romain dans le premier crux de Facebouc 8c.

Romain dans le premier crux de Facebouc 8c.

Le second crux, vraiment pas facile est complétement incroyable. Ne vous y trompez pas, la seule prise qui me relie au mur est immonde!!!!!

Mais tu réessayes : )

Mais tu réessayes : )

Et pu

Et puis ça déroule.

Et puis ça déroule.

Les essais sont prometteurs, j’ai hâte de retourner y mettre les doigts!!!

Romain infatigable se finit dans un dernier 7c+ qui a l’air vraiment classe.

Romain dans un 7c+ bien sympa.

Romain dans un 7c+ bien sympa.

Au pied des montagnes… on dirait bien que les sommets nous appellent!

Les sommets nous appellent!

Les sommets nous appellent!