Découverte de Mallorca

 

Partis sur un coup de tête, un peu à la dernière minute, nous voilà dans les Baléares et plus précisément à Mallorca.  Je n’avais pas énormément d’attente à part prendre le soleil. Au fond de moi l’île était catégorisée en club med germanophone.

Ce fût donc une agréable surprise de se retrouver sur des plages désertes qui rappellent un peu la Thaïlande.

La plage bien tranquille de S'Aglar.

La plage bien tranquille de S’Aglar.

 

Bon, il y a effectivement des villages, voire même des plages privatisées en camp de vacances mais c’est relativement localisé et facile à éviter.

On s’est régalé à faire le tour de l’île et à visiter les villages restés typiques.

Bon, et la grimpe dans tout ça ?!

La magie de Cala Barques

La magie de Cala Barques

Et bien l’escalade est tout simplement parfaite. Le rocher est un beau calcaire à trous qui rappelle celui du secteur Cascade à Ceüse. L’eau est le plus souvent turquoise et chaude. A quelques méduses près c’est vraiment parfait.

La sortie d'un 7c à Cala Barques.

La sortie d’un 7c à Cala Barques.

J’adore cette liberté aventureuse de partir juste avec les chaussons et de grimper comme un boulimique dans tous les sens avec toujours ce petit frisson dès que l’eau s’éloigne sous les pieds. Cela oblige à grimper appliqué et avec assurance.

Après une agréable entrée en matière à Cala Barques nous sommes allés à la fameuse Cova del Diablo.

Ce n’est pas tout à fait la même histoire. Vous voilà en haut d’une falaise de 20m déversante. Pas de plage de sable fin à l’horizon. Ressac des vagues qui claquent au pied de la falaise. La voie de descente est déjà un bon 6b… Bref, l’ambiance est posée.

La cova del diablo.

La cova del diablo.

Après une petite acclimatation tout va mieux. La descente devient un bon échauffement et une bonne récup-active, la vire du pied est ensoleillée et surtout, le rocher est excellent.

Ejector sit 7c

Ejector sit 7c

On se régale vraiment dans toutes les voies et tous les niveaux. Notamment en mettant un paquet d’essais dans le fameux jeté de Klemen Loskot (Loskot and two smoking barrels, 8a+).
La voie attaque par une section avec de grands blocages sur bons trous jusqu’à un repos. De là une section malaisée amène à deux mauvaises réglettes et pieds à plats : le décollage d’un grand jeté vers deux trous aussi fumants que bons.
La chute est plutôt confortable mais un bon mental est nécessaire pour franchir la distance.

 

Loskot and two smocking barrels 8a+

Loskot and two smocking barrels 8a+

Il faudra revenir.

Coucher de soleil sur la méditéranée.

Coucher de soleil sur la méditerranée.